Visiter le foyer de vie du Lysander à Bassillac, avec son directeur Frédéric Gaudillat, c’est mesurer comment les établissements accueillant des adultes en situation de handicap sont passés en quelques années d’une logique de de prise en charge à une logique d’accompagnement de la personne accueillie.

Construire un projet de vie qui réponde aux besoins de la personne accueillie, en tenant compte de son potentiel et de ses envies (en référence à la loi de 2005 relative à l’égalité des droits et des chances, à la participation et àa la citoyenneté des personnes handicapées.)

Depuis 1970, l’APEI24 apporte des réponses aux familles ayant un enfant en situation de handicap, avec un accompagnement tout au long de sa vie. En nous présentant les valeurs et les  projets de cette association, Alain Faure son président, a expliqué l’implication de l’association dans les mesures d’accessibilité telles que l’adaptation des textes administratifs en français simplifié. Il a également attiré l’attention des députés sur la problématique des jeunes majeurs protégés qui ne peuvent pas toujours exercer leurs droits civiques.

Un grand merci aux professionnels du foyer de vie Lysander et à l’équipe de direction pour ‘excellent moment partagé. J’ai eu le plaisir de rose parmi les jeunes adultes, des « anciens » de Bayot-Sarrazi, complexe médico-social dans lequel j’étais coordonatrice d’unité d’enseignement de 2009 à 2014.

Share This