Retrouvez ci-dessous l’essentiel de mes travaux en circonscription en septembre 2019.

Inaugurations Val de Louyre et Caudeau

Une ruralité conquérante !

Je remercie l’équipe municipale de la nouvelle commune de Val de Louyre et Caudeau de m’avoir invitée à découvrir les aménagements et nombreux projets de qualité réalisés dans les 3 bourgs de Saint-Alvère, Saint-Laurent-les-bâtons et Cendrieux.

Une démonstration qu’une fusion de commune ouvre de belles perspectives quand elle répond à un désir commun.

Restaurant scolaire, cabinet bucco-dentaire, logements sociaux dans du bâti ancien restauré, salle de convivialité et salle culturelle, espaces de co-working et de formation divers aménagements de places et de rues, bravo pour ces réalisations au service de la qualité de vie des habitants. Je sais que de nouveaux projets sont en cours pour poursuivre la modernisation et l’embellissement de la commune.

Bravo à son maire Philippe Ducène, aux 3 maires délégués, leurs adjoints ainsi que les conseillers pour cette vision dynamique de la ruralité.

Foire de la Saint Cloud - Badefols-d'Ans

La traditionnelle foire de la Saint-Cloud à Badefols-d’Ans réunit un grand nombre d’éleveurs pour sa 40ème édition. Cette foire primée est très connue dans la région pour son concours de veaux de lait élevés sous la mère. Ces veaux sont destinés aux établissements de restauration haut de gamme.

J’ai appris à reconnaître certains critères gage de qualité exceptionnelle. Nous avons la chance en France de maintenir un savoir faire pour produire au sein d’une filière d’excellence particulièrement bien organisée dans notre pays et rémunératrice pour les éleveurs, ce qui était l’un des objectifs de la loi EGALIM.

Pour protéger les éleveurs français, des mécanismes de sécurité sont intégrés au CETA permettant d’interrompre les échanges sur des filières qui seraient affectées de manière avérée.

 

 

 

Réunion Préfecture CONDAT

Les choix de l’entreprise des papeteries de CONDAT me paraissent aller dans la bonne direction : transformer sans condition d’aide à l’énergie.

Afin que chacun puisse bénéficier du même niveau d’information sur la situation de Condat le Préfet avait réuni autour d’une même table les différents responsables territoriaux, régionaux et nationaux ainsi que la direction de l’entreprise et du groupe Lecta, suite à une demande formulée par les syndicats. Cette rencontre devrait ainsi permettre aux élus de parler d’une même voix.


Nous avons entendu le PDG du groupe, le conseiller interministériel à la restructuration des entreprises, ils ont répondu à nos questions. Le préfet a rappelé que le travail conjoint de l’Etat, de la Région et de la direction ne s’est pas interrompu afin que puissent s’engager au plus vite les transformations industrielle et énergétique (ligne 8 puis chaudière) nécessaires . Aujourd’hui l’entreprise a le projet de mettre rapidement en oeuvre des actions concrètes, et l’Etat et la Région sont prêts à l’accompagner. Un agenda précis est attendu dans les prochaines semaines.


Diversifier la production pour en élargir les débouchés doit en effet se faire sans attendre car il faut apporter à Bruxelles des garanties pour espérer obtenir la validation d’une aide transitoire à l’énergie dans le respect des règles communautaires.

  • Jacqueline DUBOIS députée
  • Jacqueline DUBOIS

 

 

 

 

35 ans du réseau des Banques alimentaires

La  banque alimentaire de Dordogne collecte et redistribue 700 tonnes de denrées alimentaires par an, grâce au travail quotidien de plus de 60 bénévoles et cinq salariés.

La prochaine collecte nationale aura lieu les 29 et 30 novembre prochain. Cette opération a permis en 2018 de récolter 107 tonnes de denrées alimentaires. Au niveau national ce sont 73 000 tonnes sauvées de la destruction !

La banque alimentaire contribue aussi à l’inclusion sociale par l’accompagnement systématique de chacun de ses bénéficiaires.Dans le contexte social actuel on ne peut que saluer et soutenir le travail de tous les bénévoles qui agissent au service des plus démunis.

Je remercie ma collaboratrice Cécile Dulon qui me représentait à l’occasion des 35 ans du réseau des Banques Alimentaires

 

 

 

Rentrée scolaire
En ce jour de rentrée scolaire, enseignants et personnels d’éducation des établissements d’enseignement de Dordogne partagent un objectif majeur : la réussite de tous les élèves.
Tout d’abord j’ai visité les écoles maternelle et primaire de Terrasson où cette année 11 classes bénéficient d’un effectif dédoublé (2 GS, 5 CP, 4 CE1).
L’inspecteur d’académie et l’IEN de Sarlat ont abordé avec les enseignants concernés l’impact sur les élèves et sur leurs pratiques pédagogiques. Ces dédoublements visent une acquisition solide des savoirs fondamentaux par le développement de l’autonomie et de la prise d’initiative. La commune a participé activement au réaménagement des classes.

Pique-nique ensuite avec les élèves de seconde du lycée aux jardins de l’imaginaire. Leurs professeurs avaient organisé pour eux une journée de cohésion : canoë, randonnée et chasse au trésor. Dans une ambiance joyeuse et décontractée ils ont même chanté pour leurs élèves en les invitant à rejoindre la chorale du lycée.

Une réunion avec une partie de l’équipe pédagogique a permis l’après-midi d’échanger sur la mise en place de la réforme du lycée. Toutes les options sont disponibles dans ce lycée rural. Les inquiétudes formulées par les enseignants concernent principalement l’organisation du calendrier afin de faire coexister les heures d’enseignement nécessaires pour respecter des programmes ambitieux, les épreuves du contrôle continu pour le bac, et les divers projets pédagogiques et culturels !
Ils ont également la responsabilité d’éclairer leurs élèves à faire les choix d’options.
Le lycée va bénéficier d’un important programme de rénovation sur 3 années par la Région Nouvelle Aquitaine.
 

 

Village Santé Prévention Sarlat

L’opération Village Santé Prévention du Périgord Noir fait partie du programme d’actions concrètes développées sur le territoire des 6 communautés de communes du Périgord Noir dans le cadre du Contrat Local de Santé.
J’ai rappelé que c’est par une meilleure organisation de l’offre de soins et par l’amélioration des actions de prévention qu’il sera possible de bien répondre aux besoins de santé dans un double contexte de vieillissement de la population et de diminution du nombre de praticiens.

Ainsi cette opération de communication auprès des Sarladais répond tout à fait aux objectifs de la loi Ma Santé 2022 et s’inscrit dans ceux du futur projet de loi pour la dépendance et le grand âge.

Un grand merci aux organisateurs comme aux bénévoles qui animent les 30 stands du village.

 

 

 

 
 
 

 

Rencontre avec les représentants des syndicats agricoles

Depuis le début de mon mandat je me suis impliquée auprès des agriculteurs, aussi j’ai apprécié les échanges constructifs avec Fabien JOFFRE FDSEA Dordogne et Arthur GALINAT Jeunes Agriculteurs Dordogne sur le CETA, la mise en oeuvre de la loi #EGALIM, l’usage des produits phytosanitaires et l’agro-écologie, les problématiques de réserve collinaire pour l’irrigation dans un contexte de réchauffement climatique et autres sujets de préoccupation du monde agricole tels que défrichement et énoisage.

Ces sujets demandent bien entendu un suivi régulier.

  • Jacqueline DUBOIS députée
  • Jacqueline DUBOIS
  • Jacqueline DUBOIS députée
  • Jacqueline DUBOIS

 

 

 

 
 
 

 

Rencontre avec les représentants le Coordination rurale

Rencontre très constructive avec Eric Chassagne et Emmanuelle Chignat pour la Coordination Rurale de Dordogne – Mouvement Paysan.
Nos échanges m’ont permis d’éclaircir certains points sur le CETA. Il me semblait important de rappeler ques mécanismes de sécurité permettent d’interrompre les échanges sur une filière si celle-ci venait à être impactée négativement.
Depuis deux ans des améliorations notables ont été apportées notamment sur les AOC et IGP, très importantes pour la protection de l’agricuture française.
Les Députés de la majorité ont voté le CETA mais sont opposés à l’adoption du MERCOSUR.

Autre sujet évoqué : la surpopulation de la faune sauvage qui augmente le risque de contamination des cheptels par la tuberculose bovine, d’où la nécessité de relever les quotas de chasse.

Avec Eric Chassagne, par ailleurs maire de Trémolat, nous avons aussi échangé sur le travail conduit auprès des maires, et sur le projet de loi Engagement et Proximité et les évolutions qu’il porte pour les collectivités locales.

 

 

 

 

 
 
 

 

Rencontre avec l'UMIH Dordogne
 
Monsieur Jean-Luc BOUSQUET, président de l’Umih Dordogne (UNION DES MÉTIERS ET DES INDUSTRIES DE L’HÔTELLERIE) est venu partager son point de vue sur les services de médecine du travail dont la réorganisation pourrait être débattue dans les prochains mois.
 
  • Jacqueline DUBOIS députée
  • Jacqueline DUBOIS
 
 
 

 

Rencontre avec le président de l'Association Nationale des Exploitants des Cavernes Aménagées pour le Tourisme

Suite à la réponse de la Ministère du travail à mon interpellation sur l’évolution de la réglementation concernant l’exposition au radon des personnels travaillant dans les grottes touristiques aménagées, j’ai rencontré monsieur Alain Francès, président de l’ANECAT (Association Nationale des Exploitants des Cavernes Aménagées pour le Tourisme) dans le magnifique cadre naturel du Gouffre de Proumeyssac à Audrix.

Notons le dispositif original de la grotte qui propose à ses visiteurs, pour réduire l’empreinte écologique de leur visite, de pédaler pour contribuer à l’éclairage de la grotte. Et ce parmi les aménagements co-financés par la Région Nouvelle-Aquitaine

 
 
 
 
 
 

 

Rencontre avec les représentants syndicaux des pompiers de Dordogne

La présence et les actions des pompiers de Dordogne sont indispensables dans nos territoires parce qu’ils assurent un service majeur auprès de la population.

Depuis quelques mois ils sont en grève, Il était important de recevoir leurs représentants syndicaux et entendre les revendications concernant la prise en compte de la spécificité de leur métier dans la future réforme des retraites.

Les services d’incendie et de secours relèvent d’une organisation départementale. Une des préoccupations concerne le maillage territorial et la capacité à répondre aux demandes d’intervention dans des délais raisonnables, en raison d’une charge de travail qui augmente contrairement à leurs effectifs. En effet aujourd’hui le temps consacré aux missions qui ne leur étaient autrefois pas dévolues risque de parasiter les interventions relevant d’une urgence vitale.

 
 
 
 
 
 
 

 

Share This