Samedi 25 novembre à Périgueux se tenant la première réunion publique En Marche.
Philippe Chassaing, Jean-Pierre Cubertafon, Michel Delpon, le sénateur Bernard Cazeau, et moi-même avant pu faire un premier bilan de 5 mois de mandat.

 Je ne me considère pas comme une politique mais comme une citoyenne engagée. Ce qui m’intéresse, c’est la politique qui va faire progresser mon pays et mon territoire.
 Je pense qu’il est important de rappeler que les comités La République en Marche Dordogne nous permettent d’avoir des réponses et des remontées du terrain pour savoir ce que vous pensez et garder le lien.
 A l’Assemblée nationale, je me suis engagée dans un groupe pour la ruralité, en cherchant les exemples de réussites pour revitaliser nos territoires. J’ai aussi créé un groupe sur la petite enfance car tout se joue avant 6 ans.
 Concernant la défense de hôpital de Sarlat, il faut rester vigilant mais j’ai reçu l’assurance de l’ARS que la maternité de Sarlat n’est pas menacé. Les évolutions nécessaires ont été faites.
 Les EHPAD font partie des sujets sur lesquels elle va s’investir en priorité dès le début d’année prochaine, pour que nos aînés soient pris en charge dignement comme ils le méritent.
 S’agissant du contournement de Beynac, j’ai alerté rapidement le Ministère de la transition écologique. Je considère qu’il faut rester vigilant sur les finances du département si nous voulons préserver l’action sociale. Nous n’avons pas été élus pour poursuivre les projets et les méthodes du 20e siècle.