A l’occasion de l’anniversaire des 30 ans la Convention internationale des droits de l’enfant (Cide), le Président de la République s’est exprimé mercredi 20 novembre à l’UNESCO.  

Un plan de lutte contre les violences faites aux enfants a été également présenté par Adrien Taquet, secrétaire d’État en charge de la protection de l’enfance auprès de la Ministre des Solidarités et de la santé. L’une des mesures de ce plan sera le renforcement du numéro 119 – Allo enfance en danger.

Le plan de lutte contre les violences faites aux enfants va mobiliser l’ensemble du Gouvernement autour d’un objectif : protéger chaque enfant en tout lieu et à tout moment, afin qu’aucun contexte ni aucun environnement n’échappe à la vigilance nécessaire.

Des moyens supplémentaires pour le numéro 119 dès 2020

  • Dans le cadre de ce plan gouvernemental, 400 000 euros supplémentaires sont attribués au numéro 119, centre d’écoute de l’enfance en danger (financés pour moitié par l’État et pour moitié par les conseils départementaux).
  • L’objectif est d’arriver au « zéro appel sans réponse », alors qu’aujourd’hui, deux tiers des appels entrants pour le 119 font l’objet d’une invitation à rappeler et ne sont donc pas traités immédiatement.

 

Une campagne de communication et de sensibilisation

  • L’objectif de cette campagne de communication est de mieux faire connaître le numéro : seule une personne sur quatre appelle le 119 face à une suspicion de violence.
  • Les modes de recueil des témoignages vont également être élargis, et un tchat va être mis en ligne afin d’offrir la possibilité aux victimes qui le préféreraient d’écrire plutôt que d’avoir à appeler le numéro 119.

 

L’engagement du Gouvernement pour l’enfance depuis 2017

  • Dans l’éducation, avec l’obligation de scolarisation à 3 ans.
  • Dans la santé, avec la reconnaissance de 11 vaccins obligatoires.
  • Dans l‘inclusion, avec l’école inclusive ou encore la stratégie nationale pour l’autisme.

 

Retrouvez le communiqué d’Adrien Taquet, secrétaire d’État en charge de la protection de l’enfance

Plus d’informations sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé

Share This