Depuis un an j’ai parcouru notre belle circonscription à la rencontre de ses habitants pour promouvoir une approche moderne et raisonnée des problématiques publiques et de l’utilisation de l’argent des contribuables au service de l’intérêt général. Mon action depuis l’élection va dans ce sens à l’Assemblée comme en circonscription.

Pour faire connaître et défendre les besoins de notre territoire et de ses habitants, de ses entreprises ; il est nécessaire de prendre en compte la spécificité de la ruralité et de s’interroger sur l’avenir. Un avenir qui peut s’envisager heureux si la qualité des services y est équivalente à celle des métropoles. Transport, santé, numérique, enseignement et formation sont indispensables tant pour le développement de l’économie que pour le bien vivre.

Dans les six derniers mois j’ai travaillé avec des agriculteurs à l’occasion des états généraux de l’alimentation, je suis allée à la rencontre des maires de la circonscription, et j’ai participé à de nombreuses manifestations. Avec mes collaborateurs, j’ai porté des messages auprès des membres du gouvernement concernant la maternité de Sarlat, l’accompagnement des élèves handicapés, l’avenir des petits clubs de rugby…
A l’Assemblée nationale j’ai contribué à l’adoption des réformes qui visent à transformer notre pays pour lui rendre une dynamique qu’il avait perdu.

En 2018 je poursuivrai mon action en synergie avec les élus, les responsables locaux, les représentants des corps professionnels, les associations, ainsi qu’avec les habitants. Nous devons ensemble, au-delà des clivages de tous ordres regarder avec lucidité nos point faibles et nos lignes de force. Nous devons ensemble au-delà des clivages de tous ordres, avec honnêteté, sincérité et pragmatisme, construire un avenir qui réponde aux attentes des Français, qui réponde à vos attentes.

Pour cette nouvelle année je souhaite, avec mes collaborateurs, le meilleur à chacune et chacun d’entre vous. Je sais que vos espérances et vos attentes sont fortes, en termes d’emplois, de services publics, mais aussi de participation citoyenne aux décisions qui vous concernent.

Je commence l’année en pensant aux plus fragiles.
Voilà ce qui m’importe : les débuts de la vie parce qu’ils conditionnent notre capacité à développer harmonieusement nos aptitudes, et le grand âge que nous ne pouvons négliger et auquel nous devons apporter toute l’attention nécessaire. C’est cela qui fonde notre humanité. Et moi je suis ici pour servir mon pays et mes concitoyens à la mesure de mes forces et de mes moyens.

Mes vœux pour 2018 : agir et s’engager pour le territoire afin d’imaginer et construire ensemble l’avenir !

Très belle année 2018 en Périgord !

Share This