Emmanuel Macron a entendu les inquiétudes des français exprimées à l’occasion du Grand Débat.
Jeudi 25 avril lors de la conférence de presse, le Président de la République a évoqué une nécessaire redéfinition du projet national, et ce autour de deux grands principes : mettre l’homme au cœur de notre démocratie et de l’organisation de notre République, et changer de méthode en faisant en sorte que l’action publique se trouve au plus près des citoyens.

Parmi les réponses aux questions qui lui ont été posées j’ai entendu cette compréhension d’une injustice que j’ai plus fois constatée en allant à la rencontre des commerçants et des retraités agricoles. C’est l’injustice de notre système de retraite. Garantir une montant minimum de retraite de 1000 € aux personnes qui ont passé leur vie à travailler est une marque de respect indispensable et une proposition totalement nouvelle de la part d’un chef d’Etat.Emmanuel Macron a défini 4 grandes orientations pour répondre aux attentes fortes des Français en matière de Démocratie, Etat et Administration, Injustices et Avenir. Le Chef de l’Etat a fait le choix de donner une vision et une méthode, et en confie la mise en oeuvre au Gouvernement et aux Assemblées.

Ces nouveaux dispositifs vont compléter les mesures pour « l’état d’urgence économique et sociale » décrété le 10 décembre dernier.
CITOYENNETE et VIVRE ENSEMBLE

 

  • Aide aux familles monoparentales avec l’automatisation du versement des pensions alimentaires,
  • Une nouvelle politique pour les associations plus ambitieuse, notamment pour les plus petites,
  • Réaffirmation de la loi de 1905 comme pilier de la laïcité et lutte contre l’utilisation de la religion à des fins politiques,
  • Refondation de Schengen et de Dublin pour une prise en charge des frontières extérieures de l’UE.
DEMOCRATIE et ORGANISATION de la REPUBLIQUE

  • Renforcement du rôle des Maires et création d’un statut propre
  • Adoption de la proportionnelle (20%) et fin du cumul des mandats dans le temps
  • Refonte et accélération du travail parlementaire et réduction du nombre de parlementaires (-25% à -30%)
  • Réforme du RIP avec l’abaissement du seuil de déclenchement à 1M de citoyens et la possibilité de saisine directe
  • Renforcement du droit de pétition local permettant de faire inscrire un sujet à l’ordre du jour  des Assemblées locales
  • Création d’un conseil de participation citoyenne, en refondant le CESE avec un conseil de 150 citoyens tirés au sort
  • Une nouvelle étape de décentralisation fondée sur le « service fait » dans les territoires
  • Création de « France Service » dans chaque canton réunissant les services de l’Etat, des opérateurs et des collectivités. 
  • Aucune fermeture d’école ou d’hôpital d’ici la fin de quinquennat sans accord du maire
  • Suppression de l’ENA et des grands corps pour ouvrir la formation et le recrutement des cadres du service public
JUSTICE FISCALE et POUVOIR de VIVRE

  • Préparer une mission sur la fraude fiscale confiée à la Cour des comptes
  • Reconduite de la prime ‘exceptionnelle’ sans impôts ni charges jusqu’à 1000€
  • Une baisse de 5 milliards d’€ de l’impôt sur le revenu, concernant 15 millions de foyers
  • 24 élèves maximum par classe de la grande section au CE1 et revalorisation du métier d’enseignant

 

GRANDES TRANSITIONS et AVENIR

 

  • La création d’un agenda des transitions pour dessiner la France de demain qui sera laissée à nos enfants
  • La création d’une convention citoyenne pour accompagner la transition écologique
  • La création d’un Conseil de défense écologique pour mettre au cœur de toutes les politiques l’urgence climatique
  • Une ambition climatique intacte, portée au niveau européen : taxe carbone aux frontières, finance verte
  • Vers un système de retraites universel qui ne revient pas sur l’âge légal de départ mais propose une incitation à travailler plus longtemps
  • Une vrai stratégie pour le Grand âge par la formation, l’amélioration du logement et la baisse du reste à charge pour les familles

 

 

Share This