Le Premier ministre a présenté le plan de déconfinement à l’Assemblée nationale.

“Jamais dans l’histoire de notre pays, nous n’avons connu cette situation. Ni pendant les guerres, ni pendant l’occupation, ni pendant les précédentes épidémies.”

Le confinement a apporté ses preuves : baisse des contaminations, baisse des malades en réanimation…
Mais il y a aussi le “risque de l’écroulement”.

Il nous faut donc procéder à un déconfinement aussi attendu que risqué.

💡Les 3 principes de la stratégie nationale : vivre avec le virus, agir progressivement, adapter localement.

⚠️ Si les indicateurs ne sont pas au rendez-vous, nous ne déconfinerons pas au 11 mai ou plus strictement. Ces incertitudes doivent nous inciter à la plus grande discipline. Si déconfinement il y a, la première phase durera du 11 mai jusqu’au 2 juin.

 

Le déconfinement sera territorial selon le niveau épidémique de chaque département.

📊La direction générale de la santé et Santé Publique France ont établi 3 ensembles de critères permettant d’identifier les départements où le déconfinement doit prendre une forme plus stricte :

  • Soit que le taux de cas nouveaux dans la population sur une période de 7 jours, reste élevé, ce qui montrerait que la circulation du virus reste active ;
  • Soit que les capacités hospitalières régionales en réanimation restent tendues ;
  • Soit que le système local de tests et de détection des cas contacts ne soit pas suffisamment prêt ;

Ces indicateurs seront cristallisés le 7 mai, afin de déterminer quels départements basculent le 11 mai en catégorie “rouge” ou “vert”. A partir de jeudi : une carte département par département sera rendue publique chaque jour pour définir et préparer les modalités de circulation.

 

Si le déconfinement peut se faire à partir du 11 mai, sa mise en œuvre va reposer sur le triptyque : protéger, tester, isoler.

1️⃣ PROTEGER

  • Près de 100 millions de masques chirurgicaux par semaine désormais 
  • -20 millions de masques grand public lavables à compter de mai 
  • 50% du coût des masques commandés par les collectivités assuré par l’Etat 
  • Possibilité pour tous les Français de se procurer des masques dans tous les commerces (l’État veillera à la non-concurrence)
  • Soutien de l’Etat pour les plus petites collectivités et les citoyens les plus précaires.

 

2️⃣ TESTER

  • Objectif de massifier les tests : au moins 700 000 tests virologiques/semaine
  • Prise en charge à 100% de ces tests par l’Assurance maladie
  • Travail d’identification des cas contacts pour les tester et les inviter à s’isoler
  • Mise en place de brigades départementales chargées de remonter la liste des cas contacts, de les appeler, de les inviter à se faire tester.

 

3️⃣ ISOLER

“Notre politique repose, à cet égard, sur la responsabilité individuelle et la conscience que chacun doit avoir de ses devoirs à l’égard des autres.”

  • Isolement chez soi (confinement de tout le foyer) ou lieu mis à sa disposition (hôtels réquisitionnés)
  • Projet d’application Stop Covid : permettre à chacun d’intégrer un parcours sanitaire en respectant les données personnelles privées. Avant sa potentielle mise en œuvre : débat spécifique suivi d’un vote spécifique.

 

Retrouvez ci-dessous ce qui pourrait changer à partir du 11 mai ⤵️

ECOLES

Il faut répondre à cet “impératif pédagogique et de justice sociale”. 

  • D’abord, à partir du 11 mai, les maternelles et écoles primaires sur la base du volontariat dans les territoires où la circulation est faible ;
  • Ensuite, à compter du 18 mai, nous pourrons envisager la réouverture des collèges par les classes de 5ème et 6ème.
  • Enfin, une décision sera prise fin mai pour rouvrir les lycées, en commençant par les lycées professionnels, début juin.

 

Les conditions sanitaires devront être strictes : 

  • Pas plus de 15 par classe 
  • Vie scolaire basée sur le respect des gestes barrière et distribution de gels hydroalcooliques 
  • Tous les enseignants et encadrants des établissements scolaires recevront des masques qu’ils devront porter quand ils ne pourront respecter les règles de distanciation.

 

😷 des masques pour les élèves ? 

  • Pas de masques en maternelle
  • Non recommandé à l’école élémentaire (risque de mauvais usage) mais mise à disposition de masques pédiatriques pour les cas particuliers, par exemple si un enfant présente des symptômes, le temps que ses parents viennent le récupérer.
  • Masques fournis aux collégiens qui peuvent en porter et qui n’auraient pas réussi à s’en procurer.
TRAVAIL

Il faudra réorganiser notre manière de travailler. 

  • Le télétravail est maintenu au moins dans les 3 prochaines semaines pour limiter le recours aux transports publics et les contacts
  • Si pas possible de télétravailler, les horaires devront être aménagés pour limiter le croisement dans transports
  • Guide et fiches métiers pour accompagner cette réorganisation : 33 guide disponibles, 60 au total pour couvrir tous les secteurs, ils seront prêts pour le 11 mai.
  • Port du masque nécessaire si les règles de distanciation physique ne peuvent être garanties 
  • Respect du dialogue social à tous les niveaux pour garantir la santé et la sécurité des Français 
  • Dispositif d’activité partielle prolongé au moins jusqu’au 1er juin.
COMMERCES
  • Réouverture des commerces à partir du 11 mai : tous sauf cafés et restaurants peuvent ouvrir. Les marchés seront autorisés sauf décision des maires et préfets.
  • Réouverture des cafés et restaurants décidée à la fin de la première phase de déconfinement qui débutera le 2 juin.
  • Respect d’un cahier des charges stricts pour tous les commerces : limitation du nombre de personnes dans le magasin et port du masque grand public (clients et personnel) recommandé quand pas de distanciation physique garantie, un commerçant pourra subordonner l’entrée dans le magasin au port du masque. 

⚠️ Exception pour les centres commerciaux en dehors du bassin de vie : les préfets pourront décider de ne pas laisser ouvrir les centres commerciaux de plus de 40 000m2.

TRANSPORTS
  • 2 axes : Faire remonter l’offre de transports urbains (exemple 70% de l’offre RATP) et faire baisser la demande (avec le télétravail, aménagement horaires etc).
  •  Il faudra l’adapter : s’il faut réserver les transports à certaines heures ou sacrifier une place sur deux, nous accompagnerons les opérateurs.
  • Le port du masque sera obligatoire dans les transports, taxi et VTC.
  • Limiter les déplacements interrégionaux/interdépartementaux à moins de 100km : seuls motifs impérieux, professionnels ou familiaux. 
  • Réservation obligatoire dans tous les trains (TGV ou non). 
RASSEMBLEMENTS ET VIE SOCIALE
  • Pas de contrôle pour les plus âgés/fragiles ; les visites privées doivent être entourées de précaution comme les sorties.
  • La circulation sera libre, sans attestation, sauf pour déplacements de + de 100 km.

 

Les rassemblements publics ou privés seront limités à 10 personnes.

  • Certaines activités ne pourront pas avoir lieu : pas de sport de contact ; parcs et jardins ouverts que dans les départements où le virus ne circule pas ; plages inaccessibles au moins jusqu’en juin…
  • Les médiathèques, bibliothèques ou petits musées pourront rouvrir mais les grands musées, théâtres, cinémas, salles de concerts, salles des fêtes ne le pourront pas au moins jusqu’au 2 juin.
  • Les lieux de culte pourront rester ouverts mais il faudra éviter la tenue de cérémonies avant 2 juin ; les cimetières ouverts au public dès 11 mai.
  • Les mairies sont invitées à reporter la tenue des mariages.
  • Jacqueline DUBOIS députée
  • Jacqueline DUBOIS
Share This