La situation de guerre en Ukraine entraîne des perturbations fortes dans l’approvisionnement de notre économie, notamment pour les matières premières agricoles comme les céréales et les protéines végétales, nécessaires à l’alimentation des animaux en élevage. Pour faire face à cette situation, le Gouvernement a décidé d’allouer une aide d’un montant global de 400 millions d’euros, complétés de 89 millions d’euros de réserve de crise européenne, afin de soutenir les éleveurs dans leurs achats d’aliments en compensant une partie des surcoûts d’alimentation des éleveurs et pisciculteurs de l’Hexagone sur la période du 16 mars 2022 au 15 juillet 2022.

Ce dispositif ouvert depuis le lundi 30 mai, pourrait bénéficier à plus de 100 000 éleveurs dès cet été. Concrètement, le montant de cette aide variera entre 1 000 et 35 000 euros par exploitation, en fonction de la dépendance à l’achat d’alimentation animale selon les trois niveaux suivants :

– Catégorie 1 : entre 10% (inclus) et 30% (exclu) de taux de dépendance, l’éleveur pourrait percevoir un forfait de 1 000 euros
– Catégorie 2 : entre 30% (inclus) et 50% (exclu) de taux de dépendance, l’éleveur pourrait bénéficier d’une prise en charge du surcoût à 40%;
– Catégorie 3 : avec un taux de dépendance supérieur à 50%, l’éleveur pourrait bénéficier d’une prise en charge du surcoût à 60%

Les éleveurs fortement impactés par les conséquences liées au conflit en Ukraine ont
jusqu’au 17 juin 2022 pour déposer leur dossier :

Vous retrouverez l’ensemble des informations relatives à ce dispositif, notamment les
critères d’éligibilité ainsi que les modalités de dépôt des demandes sur le lien suivant :

https://www.franceagrimer.fr/Accompagner/Plan-de-resilience/Alimentation-animale-eleveurs