Le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, en partenariat avec les Chambres d’agriculture, annonce ce mardi 12 janvier 2021, l’ouverture de la plateforme « Frais et local », qui permet d’identifier facilement les producteurs des réseaux partenaires et leurs points de vente près de chez soi.

Cette plateforme compte aujourd’hui plus de 8 000 exploitations et points de vente directe répartis sur tout le territoire métropolitain et dans les territoires d’Outre-Mer fournis par les deux premières plateformes partenaires : « Bienvenue à la Ferme », le réseau de l’enseignement agricole et le réseau de l’association française d’agriculture urbaine professionnelle (AFAUP).

La plateforme permet de localiser sur une carte des producteurs et leurs points de vente et d’affiner la recherche :

  •   Par produits : fruits et légumes ; viandes et poissons, crèmerie, boissons alcoolisées et jus, épicerie et autres.
  •  Par types de point de vente des producteurs : vente à la ferme, point de retrait, magasin de producteurs, marché de producteurs, vente uniquement par Internet.
  •   Par réseaux partenaires

 

Cette plateforme a pour ambition d’offrir un point d’entrée unique pour le consommateur en invitant les réseaux et producteurs proposant de la vente directe à se joindre cette démarche. Une adresse mail est disponible pour les réseaux qui souhaitent rejoindre la plateforme : relation-plateforme@agriculture.gouv.fr. Dans un second temps, une nouvelle version permettra aux producteurs, à des points de vente individuels et aux autres plateformes de vente directe de s’inscrire directement sur la plateforme « Frais et local ».

Pour Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, « tout acte de consommation peut être un acte citoyen, pour soutenir les agriculteurs et les producteurs près de chez soi. La plateforme « Fraisetlocal.fr », c’est une manière très simple de trouver ces endroits où acheter des produits frais et des produits locaux à côté de chez soi, qui sont ce qu’il y a de meilleur pour notre santé et, bien souvent, pour notre portefeuille ».