Retrouvez ci-dessous l’essentiel de mes travaux en circonscription en décembre 2019.
Espace France Service à Belvès

Fière de participer au lancement officiel des Espaces France Services en Dordogne à Belvès.

Ces nouveaux points de proximité ont pour objectif de remettre de l’humain dans les services publics et de l’espoir dans nos territoires ruraux, c’est une démarche positive et nous devons en valoriser les avantages pour les habitants.
A Belvès, l’offre de services est très qualitative en amplitude d’ouverture, et avec une vingtaine de partenaires dont la Mission locale, la CPAM, la MSA, Pôle emploi, CAF, Carsat, La Poste, le Centre d’accès aux droits des femmes, en plus des services des ministères de la justice, des finances et des chambres consulaires.

Comme l’a souhaité le président de la République, l’objectif est d’installer dans chaque canton un service public de proximité avec un nombre de prestataires le plus large possible. 460 France Services sont déjà labellisés en France et 6 en Dordogne, à Nontron, Lanouaille, Thenon-Hautefort, Coulounieix-Chamiers et Mussidan en plus de Pays de Belvès.
L’objectif est d’en ouvrir 2000 d’ici fin 2021 dans toute la France dont 30 pour la Dordogne.

 

 
 
Association La Main Forte

L’association sarladaise La Main Forte assure une mission d’insertion par le travail depuis 1996.

Le directeur Eric Broucaret et son équipe accompagnent chaque année pendant plusieurs mois une vingtaine de personnes vers l’emploi.

Je remercie le directeur Eric Broucaret de ses explications sur l’accompagnement, la formation, l’acquisition d’une polyvalence dans diverses activités professionnelles parfois innovantes et au service de l’économie circulaire.

La Main Forte a été retenue pour développer une médiation active auprès entreprises.

 

 

 

 

 
 
Voeux des maires en circonscription
Saint-André-Allas, Domme, Saint-Pierre-de-Chignac, Boulazac Isle Manoire, Sarlat, Coux et Bigaroque-Mouzens…
Voici que vient dans les communes le temps des vœux… qui me permet de remercier ceux qui œuvrent tout au long de l’année pour améliorer la vie de leurs concitoyens : élus locaux, responsables associatifs, pompiers et gendarmes. C’est aussi l’occasion de rappeler le chemin accompli et de partager un sympathique moment de convivialité avec les habitants.
Même si j’essaie de répondre au mieux aux invitations… il m’est impossible de me rendre à toutes.
 

 
 

 

 
 
Parlement des enfants à Vitrac

Les élèves de la classe de CM1-CM2 du regroupement pédagogique intercommunal « La folle avoine » de Vitrac La Roque Gageac participeront avec leur enseignant Claude Diologent au concours du parlement des enfants.

Ils m’ont ainsi invitée pour me poser de nombreuses questions. Leur projet est d’écrire une proposition de loi en faveur de l’égalité entre les hommes et les femmes, thème de l’année. Ne doutant ni de leur intérêt pour le sujet ni de leur motivation,  je leur souhaite un beau travail de réflexion et d’écriture.

Je remercie le maire de Vitrac ainsi que le premier adjoint de La Roque de leur présence.

 
 
 
 

 

 
 
Réunion plénière du Conseil Territorial de Santé

Réunion plénière du Conseil Territorial de Santé à la délégation départementale de l’ARS de Périgueux pour faire un point sur le déploiement du plan Ma santé 2022 en Dordogne.
Pour la première fois les parlementaires en sont membres, ce qui permet un suivi rapproché des actions déployées pour améliorer l’accès aux soins et des échanges fructueux avec les différents acteurs de la santé sur le territoire sur les difficultés les leviers envisagés. J’ai apprécié avoir pu y participer et l’animation de la rencontre par le docteur Blanc et la directrice adjointe de l’ARS Sylvie Boué.

Lors de cette rencontre ont été abordés :
🧿le compte-rendu de la réunion précédente sur projet territorial de santé,
🧿 les assises de la démographie médicale initiées pour présenter les initiatives locales qui fonctionnent,
🧿 le pacte de refondation des urgences en Dordogne : 4 services + 8 médecins. correspondants du SAMU pour assurer le maillage du territoire,
🧿 la télé-médecine avec présentation de l’expérience menée en Bergeracois avec participation d’infirmières,
🧿 le sujet du projet territorial de santé mentale,

J’ai évoqué l’accès à un médecin sans rendez-vous avec le dispositif « PAÏS », ma participation à la réflexion sur les mesures en faveur de l’autonomie et la dépendance ainsi que les rencontres locales pour le plan 1000 premiers jours pour la petite enfance.

 

 

Réunion de concertation plan "1000 premiers jours"

Après une première réunion à Sarlat mi-décembre, je souhaitais à nouveau échanger avec les professionnels de la Petite Enfance à Bassillac, au moment où le gouvernement élabore un « parcours 1000 premiers jours », une nouvelle politique publique en matière de petite enfance et une approche renouvelée de soutien à la parentalité.
Porté par le Secrétaire d’État auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé Adrien Taquet, le projet concerne les problématiques médicales, mais également sociales et éducatives, du 4ème mois de la grossesse aux deux ans de l’enfant.

Ces « 1000 premiers jours » représentent une période décisive de la vie d’un enfant, essentielle pour son développement cognitif, affectif, sa santé, son équilibre psychique et ses chances de réussite future. Or, protéger les enfants et lutter contre les « inégalités de destin », cela commence par mieux accompagner les parents.

Dans les prochaines semaines, une commission d’experts d’horizons différents proposera des recommandations basées sur une vision globale et un décloisonnement des approches. Le Secrétaire d’Etat a prévu de rencontrer de son côté de nombreux parents.

Il me semblait important en parallèle un focus sur les moyens dont nous disposons en Dordogne en échangeant avec les professionnels concernés pour faire un état des lieux des dispositifs existants dans notre département ainsi que les démarches qui pourraient permettre une approche globale et ambitieuse s’appuyant sur l’accompagnement des parents.

 

Le 23 janvier j’ai participé à une séquence à l’assemblée nationale pour évoquer les enjeux de périnatalité : prendre soin des parents c’est prendre soin du bébé et de son avenir sur le plan de sa santé globale et celui de sa construction physique, psychique, culturelle et sociale.
Ce colloque qui a débuté avec le secrétaire d’État Adrien Taquet était organisé par la fédération d’aide à domicile (FNAAFP/CSF) et l’alliance francophone pour la santé périnatale (AFSMP). J’ai insisté sur les enjeux de développement cognitif et présenté le dispositif anglo-saxon d’accompagnement parental à domicile.

 

 

Retraites des enseignants
Vendredi 24 janvier, j’ai reçu sept enseignants représentants syndicaux de la CGT de l’Education nationale qui participaient aujourd’hui à une nouvelle journée d’action contre la réforme des retraites.
 
J’ai entendu leurs points de vue et leurs inquiétudes en particulier sur la nécessaire confiance à restaurer entre le Gouvernement et le monde enseignant.