• Jacqueline DUBOIS députée
  • Jacqueline DUBOIS

Communiqué

 

Glyphosate : Rester vigilants et déterminés

Dans la nuit du mardi 29 au mercredi 30 mai 2018, les députés ont terminé l’examen en séance en première lecture du Projet de Loi pour un équilibre dans le secteur agricole et alimentaire.

Les réactions sont depuis nombreuses quant à l’absence d’inscription de l’interdiction du Glyphosate dans la loi. Elles font émerger des doutes et des interrogations sur la détermination du Gouvernement, et sa force de décision face aux lobbies.

Il ne faut cependant pas céder devant ces arguments. La réduction de l’utilisation des produits phyto-pharmaceutiques reste un enjeu agricole et de santé publique urgent et cher à la majorité, qui ne recule pas sur ses engagements. En effet, si les États Européens ont en majorité ré-autorisé l’utilisation du Glyphosate pour 5 ans, la position de la France est tout autre.

C’est pourquoi Monsieur le Ministre Stéphane Travert, avec les députés de la majorité, se sont engagés à la création d’une commission de suivi chargée d’évaluer les solutions alternatives à ce pesticide. L’évolution de la recherche scientifique sera également surveillée par tous les parlementaires. La sortie du Glyphosate ne peut se faire sans le concert des instituts techniques, des agriculteurs et des scientifiques.

Ainsi, Monsieur le Ministre a confirmé la promesse du Président de la République, qui était de sortir du Glyphosate à l’horizon 2021, et cet engagement ne sera en rien affecté par son absence d’inscription dans la loi.

Au cas où les filières concernées ne se saisiraient pas du problème, nous, parlementaires, prendrons nos responsabilités en inscrivant l’interdiction dans la loi – comme l’a affirmé Christophe Castaner, Ministre des Relations avec le Parlement – par le dépôt d’une Proposition de Loi.

 

Jacqueline Dubois, Philippe Chassaing, Jean-Pierre Cubertafon et Michel Delpon
Députés de la Dordogne

le 01 juin 2018

Share This