À la suite des annonces du Président de la République et du Premier ministre, nous sommes totalement mobilisés pour mettre en œuvre sur le territoire les mesures de protection sanitaire et de soutien à notre économie.

 

Nous sommes aux côtés de ceux qui nous protègent

Les leçons de la première vague ont été tirées. En six mois, le gouvernement s’est mis en position d’armer plus de 10 000 lits de réanimation, contre  environ 5000 avant la crise. Nous avons tout fait pour former des soignants ; nous avons reconstitué et sécurisé les stocks nationaux de respirateurs, médicamenteux anesthésiques et masques. Cela permettra de prendre en charge 30 000 personnes en réanimation (alors que 17 000 personnes ont été concernées au printemps).

La santé de tous, une priorité

Les travailleurs dont l’activité peut être faite à distance seront en télétravail. Si toutes les tâches ne peuvent pas être faites à distance, il sera possible de se rendre sur le lieu de travail. Et si cette activité n’est pas possible à distance, il sera nécessaire de disposer d’une attestation.

Nous continuerons de protéger nos emplois et l’économie locale

La semaine prochaine, le gouvernement adoptera une enveloppe de 20 milliards d’euros supplémentaires pour financer ces mesures de soutien et d’accompagnement. Nous devons assumer ces dépenses, quoi qu’il en coûte. Nous le ferons, en responsabilité bien sûr, car pour nous, rien n’est plus important que la vie humaine.

 Afin de protéger les emplois, les indépendants et les entreprises les mesures de soutien exceptionnelles seront reconduites et amplifiées notamment avec :

 

  • Jusqu’à 10 000 € par mois d’aides via le fonds de solidarité si fermeture administrative pour toutes les entreprises sans exception et pour toute la durée du confinement ;
  • Pour les loyers : un crédit d’impôt a été décidé pour inciter les bailleurs à annuler leurs loyers d’au moins un mois ;
  • L’activité partielle avec zéro reste à charge pour l’employeur en cas de fermeture administrative ;
  • Le dispositif d’activité partielle en vigueur sera maintenu et prolongé pour les salariés aux conditions actuelles pour les autres secteurs ;
  • Le renforcement des exonérations de charge pour les PME ;
  • La prolongation de six mois des prêts garantis par l’État et mise en place de prêts directs de l’État.

 

Dans notre département plus que jamais, le gouvernement et la majorité sont totalement mobilisés pour apporter aux Français, aux collectivités, aux indépendants, aux entreprises et à leurs salariés toutes les réponses nécessaires.

Pour télécharger votre attestation, ou connaître les dernières informations concernant la crise sanitaire, cliquez ici.