• Jacqueline DUBOIS députée
  • Jacqueline DUBOIS

 

COMMUNIQUE 

Dotation globale de fonctionnement : l’Etat a tenu parole

 

La stabilisation de la DGF, dotation globale de fonctionnement allouée aux collectivités, était annoncée par le Gouvernement. Les chiffres viennent de tomber : l’Etat a tenu parole.

Comme il s’y était engagé auprès des collectivités, après quatre années consécutives de baisse des montants versés au titre la dotation globale de fonctionnement, on assiste à la stabilisation de ces montants. Après l’augmentation en 2018 de 10 % de la DETR, Dotation d’équipement des territoires ruraux, l’Etat prouve qu’il fait ce qu’il dit.

Au plan national, la DGF se stabilise autour de 27 milliards de versements de l’Etat aux collectivités. En Dordogne, les montants alloués aux communes sont même en hausse de 1,56 %, avec une DGF de 83 641 706 € en 2018, contre 82 355 903 en 2017. Les EPCI voient leur DGF en légère baisse de 1,65 %, pour atteindre 24 322 285 euros cette année. Celle du Département est stabilisée autour de 88 000 000 euros, ce qui permet d’annoncer qu’en 2018 la dotation pour la Dordogne progressera de 0,42 %.

La politique du Gouvernement est donc en rupture avec celle du précédent Gouvernement. L’érosion de cette dotation, essentielle au bon fonctionnement des collectivités, est enrayée. De 2014 à 2017, la DGF a diminué de 15 % pour l’ensemble des collectivités (Cf tableau ci-après).

Cette inversion de tendances est un signal de plus de l’attention que le Gouvernement porte aux collectivités locales. Rappelons toutefois que la DGF est une « dotation vivante » qui est chaque année calculée et répartie selon une quarantaine de critères, ce qui explique que certaines communes voient leur DGF baisser quand d’autres voient leur montant de DGF progresser.

Pour être précis, ce sont 314 communes en Dordogne qui sont concernées par une hausse de la DGF, contre 204 qui l’ont vu baisser cette année. A noter que, sur ces 204 communes, 141 ont eu à subir une baisse de leur DGF inférieure à 5 %.

Pour terminer, nous nous réjouissons aussi qu’en Dordogne, le nombre de communes dont la DGF augmente soit supérieur à celui du reste du territoire national. En plus, rappelons que le Gouvernement s’est engagé à une progression de la DGF pour les quatre prochaines années.

  • Jacqueline DUBOIS députée
  • Jacqueline DUBOIS

Philippe Chassaing, député de la 1èrecirconscription
Michel Delpon, député de la 2èmecirconscription
Jacqueline Dubois, députée de la 4èmecirconscription

 

Share This