Ce jeudi 18 mars, mon action s’est concentrée sur le village des Eyzies, où j’ai pu rencontrer et échanger avec des acteurs du territoire.

 

  • Dans un premier temps, dialogue avec Philippe Lagarde, maire des Eyzies et président de la communauté de commune Vallée de l’Homme, son équipe, et Bruno Bressand qui nous présentait son projet innovant d’hydrolienne. Huguette Tiegna, députée du Lot et chercheuse notamment en modèles électriques (hydroliennes, éoliennes,..) nous a fait l’honneur de nous accompagner par visioconférence et de nous apporter son expertise sur le sujet. Le procédé de Bruno Bressand reposerait sur des génératrices d’éoliennes et réutiliserait certaines écluses inutilisées de la Vézère afin d’alimenter plusieurs milliers de foyers en électricité. Le travail qui nous attend est immense, mais répondrait à la nécessité d’une production d’énergie soucieuse de l’environnement.

 

  • Puis, rencontre avec Frédéric Vidal, chef d’entreprise et fondateur du « Caviar Perle Noire« . Alors que la fermeture des restaurants a fait perdre à l’entreprise près d’un tiers de ses clients habituels, celle-ci enregistre 20% de ventes supplémentaires sur l’année 2020 ! C’est une très bonne nouvelle pour notre territoire. Le contexte sanitaire a engendré un changement des pratiques chez les particuliers puisqu’ils se sont davantage tournés vers des produits locaux et de qualité. L’entreprise devrait réaliser des travaux afin d’optimiser la production et va ouvrir le recrutement d’un salarié supplémentaire dans les mois à venir.

 

  • Échanges avec les enfants de CM1 et CM2 de l’école des Eyzies. J’ai répondu à leurs nombreuses questions, autour de la citoyenneté, des institutions, de la fonction de députée, mais aussi de l’actualité et de la lutte pour l’égalité hommes-femmes. Je tiens à remercier Madame Négrier, directrice de l’école, et l‘enseignante de la classe de CM, qui ont préparé et permis ces riches discussions!

 

  • Enfin, Christophe Vigne, directeur du Pôle d’Interprétation de la Préhistoire (PIP), m’a ouvert les portes de sa structure pour me présenter leurs grands axes de travail. 2 missions principales rythment l’action du PIP : la médiation (programmation culturelle, etc..) et l’animation territoriale (préservation et valorisation) autour du patrimoines historique. Le Label « Grand Site » obtenu en 2020 développe et protège la vallée de la Vézère sur les six aspects suivants : les paysages, l’aménagement urbain, l’agriculture et la sylviculture, le tourisme, la transition énergétique et enfin, l’appropriation par les habitants. Nous pouvons être fiers de ces engagements car c’est tout le département qui bénéficie de cette dynamique territoriale.